Ce dimanche 8 mars est la journée internationale des droits des femmes (pas la journée des femmes, s’il vous plait STOP aux bouquets de fleurs et au réduction sur les shampoings.)

Et si pour cette occasion nous parlions de parité dans les métiers du numériques ?

Une chose est sure, le chemin est encore long… Sur le site femmes-numerique.fr  on peut lire que dans le numérique, les femmes occupent seulement « 30% des postes et moins de 15% d’entre elles sur des fonctions autres que les fonctions support. »

Nous croyons que la diversité dans une équipe fait sa force et c’est pourquoi nous sommes un joyeux mélange entre sortant d’école d’ingénieur.e, formation courte, apprenti.e, venant de différents milieux sociaux. Ce qui résulte à une entreprise avec une parité presque parfaite : 6 femmes au sein de cette équipe, développeuses, UX/UI designer, cheffes de projet et marketing sur 14 personnes (https://cstar.io/equipe) et une parité parfaite sur le projet GAR Ninja avec une cheffe de projet, un lead developpeur, une développeuse et un développeur

Plusieurs organismes existent pour lutter contre ce déséquilibre:

– Simplon organise des sessions autour du culture et des techniques du numérique réservé aux femmes, Hackeuses
Techfugees propose des formations et du mentoring pour des femmes réfugiées, suivre leur activité sur linkedin
– Femmes-numerique est un collective qui regroupe plus de cinquante d’organisations qui partagent la même ambition en faveurs de la féminisation des métiers du numérique comme
– Social Builder , startup social qui propose plusieurs actions, des formations, des événements pour construire la mixité et l’égalité femmes-hommes dans les métiers du numérique et dans l’entrepreneuriat.